Follow

On avait eu beau manifester contre l'arrêt du financement des bibliothèques, le passage de toute la connaissance en numérique, l'obligation de DRMs sur chaque document existant, rien n'avait réussi à stopper les lois successives.

Puis, sur décision du Recteur, toute la littérature disparut soudainement, y compris des terminaux personnels. "Archivée", loin du Peuple.

Ne restait plus que les romans de propagande nationale produite depuis l'établissement de la Régence Numérique.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon by tcit

Hi there !